Certains dogmes de trop

Comme prêtre, je m'engageais à me soumettre au Pape et à enseigner et prêcher les doctrines qui m'étaient imposées. Mais, une fois soumis au contrôle de Christ et à Sa Parole, je décrouvris bien vite que la plus grande partie des dogmes qu'on m'avait enseignés ne se trouvaient pas dans la Bible, en particulier ceux concernant Marie, la mère de Jésus. On l'appelait: « La Mère de Dieu », « L'Immaculée conception », « L'Assomption », « la Médiatrice de Toutes Grâces », « La Reine du Monde », etc... Tous ces titres sont connexes les uns aux autres, mais aucun ne se trouve dans la Bible!

Le point de départ de tous ces titres se trouve dans celui de « Mère de Dieu ». Marie n'est pas la mère de Dieu! Dieu n'a pas de mère! Elle est la mère de Jésus, oui, qui est le Fils de Dieu, qui a pris une nature humaine dans le sein virginal de Marie. Les gens du monde de la théologie ont voulu lui donner le nom de « Mère de Dieu », et pour légitimer ce titre, ils lui ont trouvé celui « d'Immaculée Conception ». Car, ils se sont dits: « Il ne convient pas que la Mère de Dieu soit née avec le péché dans l'âme! » Alors ils ont inventé l'idée qu'elle aurait été « conçue sans péché dès le sein de sa mère! »

La Bible parle de quelqu'Un qui a vraiment été conçu sans péché, dès le sein de Sa mère: c'est le Seigneur Jésus! Il a été conçu sans péché par l'opération du Saint-Esprit dans le sein de Marie: « L'ange lui répondit: Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de Son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu » (Luc 1.35).

Selon ces paroles de l'Ange, c'est le Seigneur Jésus qui est « IMMACULÉ DANS SA CONCEPTION » et non Marie! Selon la Bible donc, Marie, tout comme les autres personnes qui sont nées sur cette terre depuis le péché d'Adam, tombe elle-même dans la catégorie des pécheurs (Romains 3.23); elle a eu besoin d'un Sauveur, tout comme vous et moi. C'est bien ce qu'elle-même a compris quand elle s'exclama: « Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur! » (Luc 1.47). Si Marie a appelé Jésus « mon Sauveur », c'est qu'elle avait besoin d'être sauvée, d'être bénéficiaire, elle aussi, de ce salut offert gratuitement à quiconque se repent et croit.

Conclusion: Marie n'était pas immaculée dans sa conception. Et si elle n'est pas immaculée dans sa conception, les autres titres qui lui sont attribués ne valent pas non plus. Ces titres ne sont que des résultats de la philosophie des hommes, contre laquelle le Saint-Esprit nous met en garde: « Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie, et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les principes élémentaires du monde, et non sur Christ » (Colossiens 2.8).

         

Célibat des prêtres Table
La Foi Vivifiante
Un seul Médiateur

Prêtre, mais inconnu de Dieu