Double réponse de Dieu

Il y a deux textes qui se sont présentés à mon esprit dès le début, qui allaient donner une nouvelle orientation à ma vie. Le premier: « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité? ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? Quel rapport y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle? Quel rapport y a-t- il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux: Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C'est pourquoi, sortez du milieu d'eux, et séparez-vous, dit le Seigneur; ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. Je serai pour vous un Père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur Tout-Puissant! » (2 Corinthiens 6.14-18).

Ici, le Seigneur me demande de sortir d'un système qui Lui déplaît. Je me demandais bien de quel système il était question. On m'avait toujours enseigné que ma religion était la meilleure! Et, qu'« en-dehors de l'Église, point de salut! » Peut-être ne voulait-il pas viser ma religion après tout!

Le second texte qui se présenta à mon esprit est le suivant: « Et j'entendis du ciel une autre voix qui disait: Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n'ayez point de part à ses fléaux. Car ses péchés se sont accumulés jusqu'au ciel, et Dieu s'est souvenu de ses iniquités! » (Apocalypse 18.4-5).

Ici, Dieu me décrit le système dont Il veut que je me sépare, comme étant un système qui est encore dans ses péchés et qui continue à pécher contre Dieu, comme en Lui lançant des flèches! Mais, quel était le système dont il est question? Est-ce possible que j'en fasse partie sans le savoir? C'est alors que j'ai passé en revue toute ma vie, vérifiant par les Écritures tout ce que je faisais et ce que j'étais, tout comme on le lit dans le livre des Actes, concernant les Chrétiens de Bérée (Actes 17.11), de qui il est dit: « Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique; ils reçurent la Parole avec beaucoup d'empressement, et ILS EXAMINAIENT CHAQUE JOUR LES ÉCRITURES, pour savoir si ce qu'on leur disait était exact ». Je me suis donc mis à étudier les Écritures, pour savoir si ce qu'on m'avait enseigné et ce que je faisais étaient conformes à la Parole de Dieu. Et, le résultat de mon examen? - en voici le résumé dans les quelques lignes qui suivent.

         

Une grave question se pose Table
La Foi Vivifiante
Assurance du salut

Prêtre, mais inconnu de Dieu