Rencontre inoubliable

Mes supérieurs de Montréal m'appelèrent un jour pour m'offrir de remplacer un professeur de théologie au Collège Secondaire de Rouyn, en Abitibi. J'hésitai avant d'accepter. Principalement parce que je n'avais jamais aimé ce pays, l'Abitibi, dont Rouyn était la capitale. Et pourtant j'acceptai, puisque ce n'était que pour quelques mois.

L'enseignement que je devais donner portait sur « L'Église ». L'on me facilita tous les livres nécessaires pour préparer mes cours. Je commençai mes préparatifs en ne me servant que de ma Bible, bien entendu! J'avoue que j'avais moi-même de la misère à comprendre ce que j'enseignais: ça contrastait avec ce que j'avais appris au Grand Séminaire concernant cette Église hiérarchique de laquelle je faisais encore partie, du moins extérieurement par le costume. Mais j'aimais étudier ce sujet. Pour illustrer mon enseignement, j'employais un petit appareil d'enregistrement, en faisant écouter à mes élèves certains interviews que je faisais dans la rue ou n'importe où.

Un jour, j'appris par le journal local qu'une émission télévisée allait être présentée ayant pour sujet: « L'Église ». Je l'enregistrai, afin de montrer aux élèves que ce que j'enseignais était enseigné par d'autres que moi. Les explications données par cet Évangéliste étaient si claires, et ressemblaient tellement à ce que j'essayais d'expliquer dans mes cours, que j'eus l'idée de contacter cet Évangéliste , lui envoyant un mot de remerciements et l'invitant à venir me rencontrer. Il vint me voir. Je reconnus en lui quelqu'un qui connaissait le Seigneur Jésus aussi comme son Sauveur personnel.

Après plusieurs visites qu'il fit à mon couvent, il m'invita un jour chez lui pour y passer quelques heures pendant la journée de dimanche. C'est à cette occasion-là que j'assistai pour la première fois au « REPAS DU SEIGNEUR ». J'avais lu déjà dans ma Bible concernant l'habitude qu'avaient les premiers Chrétiens de participer au Repas du Seigneur; et je voulais savoir si ça se pratiquait encore aujourd'hui. Et en assistant à cette réunion pour la première fois, je reconnus là encore ce qui était écrit dans la Première Épître de Paul aux Corinthiens qui dit: « Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'Il vienne » (11.26).

Dieu avait répondu à mes prières: Il m'a conduit à des frères et soeurs dans le Seigneur qui se réunissent au Nom du Seigneur pour se souvenir de Lui jusqu'à ce qu'Il vienne!

         

Rencontres avec d'autres chrétiens Table
La Foi Vivifiante
La grande décision

Prêtre, mais inconnu de Dieu