Jésus, à la porte du coeur

C'est ce moment-là que Dieu espérait pour me présenter Sa grâce. Quand l'homme est rendu au bout de lui-même, ça donne à Dieu l'occasion de se manifester à lui. « Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie » (Éphésiens 2.8-9).

C'est par cette première parole que Dieu me présenta son salut. Et c'est par elle que j'ai compris mon erreur et le pourquoi du rejet de Dieu. Avec raison, Il ne me connaissait pas! Je voulais me sauver par mes oeuvres! Dieu voulait, Lui, me sauver par grâce! Quelqu'Un d'autre s'était déjà occupé de mes péchés et du châtiment qui y était attaché: Le Seigneur Jésus-Christ! Il est mort sur la croix pour cela. C'est pour les péchés de quelqu'un d'autre qu'Il est mort, car Lui, Il n'a jamais péché! C'est pour les péchés de qui, alors? Ne serait-ce pas pour les miens? - Oui, c'était pour les miens. Je me souvins des paroles du Seigneur: « Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos » (Matthieu 11.28). Je compris que je devais aller à Jésus, si je voulais avoir l'assurance de mon salut et le repos de mon âme! Cette parole du Seigneur qui m'était venue à la mémoire me semblait si claire que c'était comme si le Seigneur était là à mes côtés, en chair et en os! J'eus alors l'intention de lui demander: « Mais où es-tu Seigneur? » - Avant même que ce cri d'impatience s'élève de mes lèvres, une autre parole du Seigneur me revint à l'esprit: « Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3.20).

         

Sermon qui brise le coeur Table
La Foi Vivifiante
Je lui ouvris la porte!

Prêtre, mais inconnu de Dieu